[SPORT] Le dopage

Après il y a tellement de produits qui ne sont pas considérer comme dopant et qui pourtant le sont…

Un simple doliprane permet déjà de se surpasser un peu, et c’est sans parler du café du matin, du jus d’orange et compagnie ^^



Le soucis en ce dopant, c’est qu’on a toujours des effets indésirables, la cure de vitamines C par exemple dérègle le cycle biologique et à 4heures du mat, on ne dort plus, obliger de prendre autre chose pour s’endormir tot.

Et là je ne parle que des truks “très gentil” et "accessible à tout le monde"



Faut savoir que dans les années 80-90, les ex pays communiste mettaient leurs sportives enceinte pour les championnat important et les faisaient avorté par la suite (le corps produisait tout plein de trucs bon pour le sport en haut niveau :p)



Barlouse, ça dépend des sport et à quel point tu définit “dopage”, j’en connais quelqu’un des sportifs “internationnaux” et aucuns d’entre eux ne s’est doper (un à faillit à cause de son médecin, il en a parler à son entraineur avant toute chose) : l’aviron



après dans le rugby, il y a aussi une tendance à dire que c’est un sport plutot propre à ce niveau là.



Après faut savoir que les tests anti doppage, le gagnant y passe à coups sur, et après en général c’est au hasard ^^

Je connais bien ces tests, pour y être passé plus de fois qu’à mon tour. Ils n’y trouvent que ce qu’ils cherchent. Après, personne ne se dope jamais, surtout durant sa carrière, c’est un fait établi. Par contre une fois à la retraite, on se rend compte que par inadvertance, on aurai potentiellement pu prendre un truc bizarre ce jour là, ou embrasser une personne ayant pris une substance :rolleyes:

:lol:

:vert::vert:



http://www.youtube.com/watch?v=uvhDW5sq9YQ



C’est tellement bon :happy:

[quote name=Dagda-Esus]Un simple doliprane permet déjà de se surpasser un peu, et c’est sans parler du café du matin, du jus d’orange et compagnie ^^[/quote]

Faut pas abuser non plus, on ne va pas leur demander d’y aller à jeun quoi ><

Ou sinon il faut qu’on donne les mêmes repas à tous les compétiteurs pendant la semaine qui précède le tournois, et interdiction de manger autre chose :stuck_out_tongue:

Comme le tour de France :



Le meilleur = le plus dopé sans se faire prendre

Une grande partie du peloton l’est donc ça se rééquilibre :vert:.



Après, la difficulté est de trouver la limite. A partir de quoi, doit-on sanctionner ? Genre les rugbymen qui se plongent dans les tonneaux à glaçons après leur match pour éviter que les hématomes et le sang se propagent, un oeuf qui permet de faire croire au corps qu’on est en altitude pour accélérer la récupération, etc. Ce n’est pas de la triche en soit, mais au niveau de l’éthique sportive, on peut trouver ça limite.

C’est pire que limite…



car ce n’est pas équilibré si ils ne sont pas dopés de la même manière, et ça l’est vu que tot le monde l’est…



Donc au final ça sert pas…



Ah si les mieux dopés sont ceux qui ont le plus d’argent pour la recherche des dopant derrière :smiley:

Faut pas abuser non plus. On ne va pas reprocher à un mec d’essayer d’éviter que ses hématomes se propagent. C’est un sport pas une séance de torture.



Après je suis bien d’accord que des moyens d’entrainement comme l’oeuf ne soient pas très répandus et que du coup ça n’est pas très équitable.

M’enfin dans ce cas on peut aussi interdire tous les coureurs qui viennent de pays montagneux (Et qui on grandi dans des villages à haute altitudes, et ont de ce fait développé une endurance plus grande) de participer aux évènements sportifs.



Je suis contre le dopage chimique, mais boire un verre de jus d’orange avant un match, aller s’entrainer en haute altitude ou avoir recourt à un kinésithérapeute pour soulager ses crampes, je ne vois pas ce que ça a d’immoral.

Voilà et on ne va pas aller jusqu’à interdire les coureurs kenyans ou ethiopiens de faire les jeux olympiques, ils sont très endurants parce qu’il s’entrainent dur et à haute altitude… donc leur sang contient plus de globules rouges et permet donc une meilleure oxygénation des tissus.

L’oeuf en question permet de faire la même chose en restant à base altitude donc selon moi du moment que le corps s’adapte natuellement on ne peut pas considérer cela comme du dopage. :slight_smile:

Là où cela devient du dopage, c’est dans le cas des courses de chevaux:



des vétérinaires véreux n’hésitent pas à prélever un litre de sang (voire plus, ça s’est vu !) à l’animal trois jours avant la course, et le lui réinjecter une demi-heure avant le départ après l’avoir suroxygéné… Juste abominable. :pff:

Oui voilà ça c’est du dopage dans le sens où ça n’est pas “naturel” de réinjecter son propre sang à un cheval.

Cette pratique se fait aussi dans le cyclisme.

Dans le cyclisme, c’est une connerie (surtout que le cycliste peut dire non).

En hippisme, c’est à la limite de la torture, je n’ai encore jamais entendu un cheval dire non. Par contre, j’attends avec impatience le jour où un de ces vétos tombera sur un animal ayant un certain caractère qui aura l’idée de se rebiffer (un sabot de cheval, ferré ou non, c’est douloureux).

Oui c’est sûr, surtout que les chevaux n’aiment pas beaucoup les piqures en général… alors les vétos (les brutes) utilisent le tord nez pour ls maintenir et les calmer, moi je suis pas trop pour l’utilisation d’un tel engin de torture. :eyes:


[quote name=Ashina](un sabot de cheval, ferré ou non, c’est douloureux).[/quote]

J’en sais quelque chose…

[quote name=shinobs]2 articles sympa pour les fans de tennis ou même de sport :



L’œuf qui a permis à Djokovic de devenir numéro 1



Djokovic qui cache son visage avec sa serviette pour avaler sa "pilule magique"



Bon, c’est une évidence que la majorité des sportifs de haut niveau se dopent (surtout pour la récupération) mais ce qui m’agace le plus, c’est l’hypocrisie qu’il y a autour. ^^[/quote]

Franchement, l’EPO c’est comme courrir en altitude … Comme cet “oeuf” en fait.

Même si je suis pas très fan du raccourci, dans la forme c’est rien de vraiment flippant tant que c’est pas poussé à l’excès.

Ca fait juste produire plus de globules rouges. C’est pas comme s’injecter une substance que le corps humain ne peut pas produire seul, ni même un substitu, ce qui serait réellement de la “triche” à mon sens.

Style les drogues comme la caféine, la cocaïne, les emphétamines, tous les trucs en “ine” (je laisse courrir votre imagination à ce sujet :P).

La cyprine en fait partie ? :lol: :stuck_out_tongue:

[h=black]Si pine il y a[/h] :yep:

L’EPO sert aussi (surtout) à masquer la prise d’anabolisants.

[quote name=Biggybi]Si pine il y a :yep:[/quote]

:lol:

[quote name=Shadzuky]Faut pas abuser non plus. On ne va pas reprocher à un mec d’essayer d’éviter que ses hématomes se propagent. C’est un sport pas une séance de torture.



Après je suis bien d’accord que des moyens d’entrainement comme l’oeuf ne soient pas très répandus et que du coup ça n’est pas très équitable.

M’enfin dans ce cas on peut aussi interdire tous les coureurs qui viennent de pays montagneux (Et qui on grandi dans des villages à haute altitudes, et ont de ce fait développé une endurance plus grande) de participer aux évènements sportifs.



Je suis contre le dopage chimique, mais boire un verre de jus d’orange avant un match, aller s’entrainer en haute altitude ou avoir recourt à un kinésithérapeute pour soulager ses crampes, je ne vois pas ce que ça a d’immoral.[/quote]

Et le mec qui ne boit que du jus d’orange super vitaminé tout le temps et qui se prend 10café/heure, même si ça reste “naturel” c’est du dopage dans le sens où c’est un apport supérieur à ce dont l’organisme à besoin.

Alors qu’inversement, une femme qui à ses règles, elle va avoir un déficite en fer, et pour elle prendre des cachets “chimique” pourront la faire revenir à un niveau normal…



Oui, tout les sportifs vont faire attention à ce qu’ils mangent, et vont avoir un régime hyper calorique/protéïné (pour certains), certains vont aller cherché des ressources dont leur corps à besoin de manière artificielle (cachets de vitamine, cachet de sels minéraux, cachets de caféine, etc…)



Là où commence le dopage pour la majorité des gens c’est dans le “encore plus chimique” (stéroïde, etc…), alors que bien souvent on pousse déjà trop le corps avec du naturel parce que “c’est sain” donc on en abuse…



Pour l’oeuf, les cyclistes ont la tente pressurisé pour dormir aussi…



Mais vous ne croyez pas que le seul truc que ça apporte tout ça pour un tennisman c’est juste de la confiance en lui? il aura beau se doper autant qu’il veux, ça ne rattrapera pas un manque d’entrainement… de même qu’un manque de force peut être combler par un entrainement adapté sans se dopé… ça reste un sport de fillette :stuck_out_tongue: