Review Alienware Area 51m (en cours)

#1

Introduction :

Annoncé au début de l’année 2019, le nouveau fleuron de la marque a fait couler beaucoup d’encre et ce bien avant sa sortie officielle. Peu de reviews mais énormément de vidéos et plus de 700 pages sur le forum de NBR dont bien 250 avant même que les premiers membres ne le reçoivent.

Annoncé comme un Clevo killer avec ses éléments de desktop dans son châssis transportable, c’est l’upgradabilité qui est mise en avant par Dell comme argument de vente principal. Mais également sa puissance démesurée avec pas moins qu’un 9900K et une 2080 RTX.

Extérieur :

La machine annoncée comme gigantesque suite à une typo (41x40cm sur le site) est finalement bien plus raisonnable que prévu. On est davantage sur un 41x31cm. En revanche on flirte avec les 5cm d’épaisseur. Le poids est correct pour un PC de cette taille : moins de 4kg (sans compter les deux adaptateurs bien sûr).

La finition est comme toujours remarquable et au niveau de ce qu’on doit attendre dans cette gamme de prix. Les découpes et emboitements sont de très bonne qualité, le châssis est en métal et on retrouve finalement très peu de pièces plastiques. Le matériau type soft touch est omniprésent et reste agréable au toucher. Ce laptop est une vraie brique : rien ne bouge ni ne craque quand on le soulève. Il n’y pas non plus de torsion et quand on pose ses mains sur le clavier, on sent que la rigidité de l’ensemble est parfaite.

Le clavier, bien qu’en deçà d’un mécanique comme sur l’Aorus X9, est plaisant à utiliser grâce à la bonne course des touches et à un retour de frappe franc. Il est désormais full RGB touche par touche. Dell pouvait difficilement faire l’impasse sur ce qui est désormais la norme sur les PC haut de gamme.

L’écran est une dalle FHD en 144Hz et G-Sync. Les couleurs sont bonnes, le taux de rafraichissement ajoute un confort indéniable même dans une utilisation basique. Pas besoin de tourner à 140FPS en jeu pour en profiter. Je n’ai pour ma part pas de lightbleed à déplorer (coup de bol ?).

Composants :

Pour limiter les prix j’ai opté pour le minimum en RAM et SSD. J’ai par la suite rajouté ou changé des éléments avec ceux que je possédais déjà. Voici la configuration de test :

  • Intel i9 9900k

  • NVidia RTX 2080

  • 4 x 8Go RAM HyperX en 2666

  • 1 SSD Samsung 970 EVO de 500Go (system)

  • 1 SSD Samsung 970 EVO de 2To (jeux)

  • 1 SSD Samsung 860 EVO de 2To format 2.5” (data)

  • Killer 1550

Utilisation

Les deux blocs d’alim sont de taille classique. Avec ma config, j’ai reçu un bloc de 330W et un de 180W. En cas de branchement d’un seul bloc (peu importe la capacité) une alerte vous informe au démarrage que la bête va manquer de puissance pour s’exprimer convenablement. Pas de panique toutefois car j’utilise au quotidien uniquement l’adaptateur de 180W (au boulot) et Diablo 3 (qui n’est pas très exigeant je l’accorde) passe comme si de rien n’était…

Stock, le 9900K chauffe fort et on arrive rapidement à 100°C. La 2080 RTX est plus calme et atteint rarement les 80°C. C’est la raison pour laquelle j’ai décidé de procéder à un délid du CPU, et je dois dire que je me suis bien amusé. Et je le dis sincèrement car tout c’est parfaitement déroulé.

J’ai opté pour le kit de chez RockitCool, composé d’un boitier type 89, du produit pour enlever la soudure à l’intérieur du CPU et du polish. J’ai également commandé un IHS en cuivre custom essentiellement pour garder celui d’origine. Leur vidéo explicative est très bien faite et accessible même aux débutants.

D’ailleurs la conception de 51m est remarquablement bien pensée et le démontage est d’une facilité déconcertante. Le type de vis ainsi que leur nombre est indiqué en gravure sur les parties plastiques. Impossible de se tromper ou d’en oublier une. Il m’a fallu environ 20 minutes pour retirer le heatsink et accéder au CPU et au GPU.

J’ai aussi posé un peu de Phobya Nanogrease sur deux composants à priori sensés faire contact avec le HS mais dépourvus de pads.

Gaming

Sans surprise la 2080 tient ses promesses, et couplé à un écran FHD donne des framerates excellents.

1h Division 2 :

2h Division 2

1h Anthem:

Le delid couplé à l’IHS en cuivre donne de bons résultats : j’ai perdu 10°C de moyenne sur Anthem (j’étais à 92-93°C de moyenne stock), et les températures sur Division 2 sont top (et c’est là qu’on voit qu’il est bien mieux optimisé d’ailleurs).

La gestion des températures est sans commune mesure avec la précédente génération et les modèles slim : le PCH ne chauffe pas (ceux qui se rappellent la galère avec le 17R4, mon PCH qui montait à 90°C), les SSD ne dépassent pas 50°C en charge et le bruit est bien plus contenu.

Le nouvel Alienware Control Center est plutôt intuitif et facile d’utilisation. Il autorise de l’undervolt, de l’OC et permet de régler les ventilateurs ainsi que de créer des profils personnalisés.
Il fonctionne bien même si les puristes lui préféreront le combo XTU/Thottlestop - Afterburner.

Le nouveau sac “elite” est franchement une réussite : grandes ouvertures, beaux volumes…

Suite et fin bientôt…

6 Likes

Recherche DELL XPS M1730
#2

A oui ! très belle bête !
J’ai particulièrement adoré ton partage sur le délid du GPU.
Du coup tu as gagné beaucoup en température de chauffe suite à cette opération ?
Merci pour ton patage.

1 Like

#3

Je vais y revenir plus tard mais oui : un petit 10°C en charge.

0 Likes

#4

Tu as réussi a négocier le prix de ton monstre ?
J’ai envie de passer le pas moi aussi pour ce modèle. Avec la même config + upgrade ensuite de la ram disques.

0 Likes

#5

Bof pas vraiment quand je vois ce que certains annoncent comme rabais… Je l’ai touché à 3600 TTC avec 5 ans de dépannage et 4 ans de dommage accidentel. :kissing:

Après je pense déjà à la revente dans la mesure où si je le garde 2-3 ans il y aura encore au moins 2 ans derrière de garantie.

0 Likes

#6

Super, merci pour la review et vivement la suite.

En ce qui concerne la température du CPU “stock”, il est chaud brûlant le coquin !

100 degrés, je ne m’attendais pas à cela. A priori sous The Division c’est plus raisonnable, et sous Anthem ca grimpe à 90°C. Dans quelle circonstance tu as atteint 100 degrés ?

Du coup, bien que n’ayant jamais fait cela, le delid a l’air intéressant. Tu as pu tester les températures sans delid mais en remplaçant la pate/pad d’origine par quelque chose de mieux ?

1 Like

#7

En bench uniquement.

J’avais fait un repaste à la kryonaut mais pas super probant comme résultats. En revanche oui : the Division 2 tire beaucoup moins que Anthem.

1 Like

#8

Merci pour les précisions.

Tu as commandé le Rockit89 directement sur le site (pas glop les frais de port…sans compter douane et tva avec FedEx…) ou y’a moyen de se fournir en Europe ?

0 Likes

#9

Moi, ce que je préfère, c’est ta table en bois avec le numéro des places ! Tu manges à laquelle en général ? (je vois aussi que tu n’en as pas changé, de table :wink: )
Non, sinon, jolie machine, fais toi bien plaisir avec !

1 Like

#10

Non : pas de frais de douanes :star_struck:
Ma commandes était inférieure à 100$.

J’ai vu des trucs sur Amazon mais il n’y a jamais tout…

0 Likes

#11

Merci pour le review.
Le délid du CPU annule la garantie du cpu ?
Après, tu gagne 10° qui est comme un résultat, manque un petit undervolt, peut être.
Pourquoi acheté à part ram et SDD, les options sont vendue très cher chez AW?
Vivement la suite

1 Like

#12

Bien sûr ! C’est pour ça que j’ai gardé l’IHS d’origine intact.

Oui elles sont hors de prix :wink:

0 Likes

#13

En dehors de la puissance du cpu et gpu, quelles sont les grosses différences avec un 17r4 (conception, matériaux, refroidissement, etc) puisque tu as eu ce modèle ?

0 Likes

#14

@IXVIXXII Pourriez vous nous indiquer les références des RAM d’origine ainsi que du SSD ?

0 Likes

#15

Les voici

0 Likes

#16

Merci. Effectivement le SSD est vraiment pas fou. Seul avantage… du MLC.

Bizarre que les barrettes soit en 2666Mhz, alors qu’il annonce un bios qui bloque à 2400Mhz

1 Like

#17

Oui c’est sûr… Une update prochaine devrait lever cette limite de 2400 à 2666 (mais quand ?). J’ai vu qu’il y a pas mal d’options pour les SSD, notamment du Intel Optane mais je ne sais pas ce que ça vaut.
Et vu mon utilisation je préfère éviter le RAID.

0 Likes

#18

Sinon en fouillant sur le site de sk Hynix j’ai trouvé un petit outil bien sympa pour celles et ceux qui vont swapper le ssd par un plus gros.

Data migration tool :

un soft pour cloner no SSD tout neuf d’origine et tout balancer vers le nouveau. Chose pratique il fait vraiment tout le boulot et correctement apparement avec les nouveaux volumes, le fichier de boot actualisé etc… il suffira a la fin de l’opération de remplacer le ssd d’origine par le nouveau et basta.

Lien du PDF pour les étapes (en anglais): http://ssd.skhynix.com/ssd/download/product/migration/Migration_EN.pdf

Lien du soft : http://ssd.skhynix.com/ssd/download/product/migration/migration.exe

1 Like

#19

:heart_eyes:

1 Like

#20

Surtt n’oubliez pas d enlever le ssd hynix d origine au premier boot… J’ai fait cette erreur et le système boutait a partir d’une partie des fichiers présents sur les 2 disques…

0 Likes