Razer contre-attaque et présente son Blade 2018

Publié sur https://portables4gamers.com/razer-blade-2018/

Le nouveau Razer Blade est annoncé est sera disponible à la commercialisation au mois de juin. Nouvelle puce Intel Coffee Lake i7-8750H et carte graphique Nvidia GTX 1060 Max-Q ou 1070 Max-Q sont au menu. Comme ses concurrents, Razer à fait le choix d’un écran “bord fin” disposant d’une diagonale de 15,6 pouces dans un châssis 14 pouces.

L’actualité des PC portables gamers a été marquée ces dernières semaines par la commercialisation de nouvelles machines gamer ultra fines au châssis premium (Asus Zephyrus, MSI GS65, Gigabyte Aero 15). C’est au tour de Razer de proposer une nouvelle version de son Blade. Razer fait parti des pionniers du PC portable fin dédié au jeu avec un parti pris volontairement tourné vers esthétisme et la performance. Donc quand on parle de produit gaming premium ultra fin, c’est un peu Razer qui a défini les codes du segment.

 

 

Le nouveau Razer est dans la pure ligné des versions antérieurs. Un châssis dont le design est directement inspiré du MacBook pro bénéficiant d’une coque alluminium au design unibody cher à Apple. Deux épaisseurs différentes sont disponibles selon que l’on ait opté pour une version avec GTX 1060 (1,68 mm) ou une GTX 1070 (1,73 mm). Le poids, quant à lui, sera aussi légèrement différent avec respectivement 2,07 Kg et 2,10 Kg.

Comme d’habitude sur la gamme Blade le niveau de finition est premium, à l’image du trackpad en verre. La principal nouveauté de cette version 2018 concerne l’écran. La dalle sélectionnée est de type IPS Full HD @144Hz matte et calibré en usine. Cette dalle est commune à toutes les versions du Blade 2018. Comme pour ses principaux concurrents, l’utilisation d’un écran dit à bord fin (4,9 mm), permet de diminuer significativement l’encombrement tout en proposant une diagonale de 15,6 pouces. Lancé par Dell sur sa gamme XPS, c’est assez naturellement qu’on retrouve, désormais, cette fonction sur ce type de produits.

En ce qui concerne les spécificités techniques, toutes les versions du Blade embarquent le même processeur Intel Core i7-8750H accompagné par 16 Go de RAM DDR4 2666 MHz (maximum 32 Go). La partie stockage dispose selon les versions d’un SSD M.2 NVMe 256 Go ou 512 Go. Il n’y a pas d’emplacement 2,5". Il ne sera donc pas possible d’intégrer un disque dur mécanique. Malgré sa finesse, le Razer Blade dispose d’une connectique relativement complète : Thunderbolt 3 (USB-C), USB 3.1 port x3, 1 x Mini DisplayPort 1.4, 1 x HDMI 2.0. Toutefois, contrairement l’Aero 15 ou au Zephyrus, nous déplorons l’absence d’un port Ethernet RJ45.

Point critique pour tous les PC portables gamer ,qui plus est quand ils sont ultra fin, le refroidissement du Razer Blade a été revu complètement. Les habituels caloducs ont été remplacé par une chambre à vapeur. Principe que l’on retrouve chez certains portables Asus. D’autres améliorations concernent les ventilateurs et les échangeurs ainsi que l’utilisation de graphite. Sur photo, cela présente bien mais il faudra attendre les tests pour en savoir plus. Nul doute que ses résultats seront scrutés à la loupe tant sur ce point, Razer a souvent déçu.

Comme ce fut déjà le cas pour la version 2017, Razer commercialise directement le Blade 2018 via son site français. Ainsi sur la page dédiée du constructeur on peut distinguer 3 versions toutes disponibles en juin. Le ticket d’entrée est de 1949 € pour la version avec GTX 1060 Max-Q et 2449€ pour la version avec GTX 1070 Max-Q du Razer Blade.

[embed]https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=kfFHghqiIAU[/embed]

1 J'aime

L’écran à l’air top.
J’attends de voir l’autonomie, les performances et les températures.
Il faudra voir ce qu’il va donner par rapport à la concurrence.

J’espère vraiment que cela va faire baisser le prix des msi gx65 1060 et autre Aero 15w, quand on voit que même le razer Blade se situe sur la même gamme de prix, le choix est vite fait on aura tendence à chercher la plus value d’une design mieux maîtrisé. Sinon le refroidissement sera vraiment à observer (si on ne dépasse pas les 85 degrés cela peut vraiment être intéressant)

Ils ont déjà du mal à refroidir des châssis plus épais… Et les précos d’Intel c’est 90°c, aucun intérêt à s’embêter à descendre plus.

Par contre désolé mais les chambres à vapeur étaient déjà dispo sur la gen d’avant

Déslé parce qu’on a repris le communiqué, ou désolé parce qu’autant dire que la gestion des températures va être caliente ?

Il n’y a aucune différence au pc d’être à 75° ou à 90 ? @Thalack

90°c c’est la recommandation d’Intel qui considère que c’est normal. Des températures trop élevées peuvent accéler l’usure des composant. Au-delà de 90°C, il faut être surveiller au moins que ça n’empire pas. Il faut voir aussi si c’est une température fréquente voire constante à pleine charge ou juste un pic lors de stress test.

90°C c’est tout sauf normal, à cette température ton CPU morfle mais également tous les composants autour. Et pour peu que le heatsink CPU partage ses pipes avec le GPU, ça va également satelliser les températures de ce dernier.
Pic ou pas, 90°C c’est mauvais pour un système.

Le problème c’est surtout l’usure des pâtes thermiques, surtout à ce genre de température. C’est pour ça que j’éviterai à tout prix d’acheter les msi de la gamme gs , car l’entretien est tellement relou. Mais avec ce razer je pense , et je l’avance encore que 85°C est vraiment la limite à ne pas franchir. Razer sait très bien que le marché cible est avant tout composé de casual gamer et de créateurs . Deux catégories qui ont des utilisations relativement légères ( et encore cela peut être débattu).
Après mon gros problème ,c’est vraiment la c****** que représente la 8ème génération de processeurs Intel. En gros on se retrouve avec du kaby lake encore plus overclocké ainsi que 2 coeurs en plus alors que les processeur mobile kaby lake étaient connu pour chauffer bien violent. Donc en plus de voir qu’en réalité les i7 ne peuvent même pas atteindre les 3.9 GHz en continu la volonté des entreprises à vouloir rentrer ça dans des chassis de plus en plus fin me fait rigoler ( ya qu’à voir le nouveau zenbook qui veut caser un i9 ?!)

Premières impressions sur le Razer Blade 2018 : https://www.notebookcheck.biz/Premieres-impressions-du-PC-portable-Razer-Blade-15-2018.305792.0.html
Bonne machine, bien finie. A voir pour l’autonomie et les températures.

1 J'aime

Il manque le plus intéressant l’autonomie et les températures, j’ai hâte de voir la suite.
Car pour l’instant, c’est prometteur.

Vu que c’est le genre de machine que je cherche, autant vous dire que je vais être très attentif à ces questions :smiley:

Mais en jeu, on ne peut espérer des températures en dessous de 75 80° non ? c’est ce que j’ai avec mon GE63, alors dans un chassis deux fois plus fin …

Ça peut varier d’une machine à l’autre aussi


Dave2D a sorti sa review du Blade, il semble avoir apprécié la partie refroidissement et il trouve en autonomie 5h en utilisation mixte. Pas mal

image

Bon point pour Razer, ils n’ont pas oublié le PCH !
Pour le reste, difficile d’évaluer les températures sur 3dMark, il faudrait voir en situation réelle

PS :

il semble avoir apprécié la partie refroidissement

Il n’est jamais très regardant à ce sujet, il a aussi apprécié la partie refroidissement du 17R5, c’est dire !

1 J'aime

Je vais attendre un vrai review, car les testes des Youtubeurs, je suis très septique et je ne leur fait pas confiance.
Car souvent, ils sont payés, ou ils reçoivent leurs matos gratuitement pour dire que tu bien et ils oublient souvent les point négatives pour éviter d’être bannis des constructeurs.

Oui…
Surtout que dans le cas de ce youtuber, tu ne la jamais vu tester un clevo de toute l’histoire de sa chaîne… Sa ne regarde que l’offre grand public pour y refiler un avis trop concis. Mais sa donne une idée si il Ya des gros problèmes… Sinon j’attends surtout les reviews de notebookcheck.net même si perso j’ai tendence à croire qu’ils mettent en avant des qualités défauts pas très pertinent, parcontre leurs bench sont complets

Clevo c’est spécial, faut passer par les assembleurs.